Rio de Janeiro, à la découverte des favelas et plus encore

20 Décembre dans VOYAGE > Brésil

A la découverte des favelas

Aujourd’hui je te parle d’une aventure qui me tiens à cœur, le Brésil et le projet humanitaire auquel j’ai participé il y a quelques années. C’est en 2015 durant mes études, que j’ai eu besoin de me sentir utile et d’être en cohérence avec mes valeurs et ma vision du monde. J’ai donc rejoint une association étudiante, un projet d’entreprenariat social au Brésil nommé « TUDO BEM ! » (qui signifie en portugais « tout va bien »).

rio de janeiro favela

Projet ' tudo bem! '

Lorsque j’ai découvert cette association pour laquelle j’ai œuvré pendant 2 ans, ça a été une évidence, un choix du cœur. Le projet portait sur le soutien d’une école de mode au cœur des favelas de Rio de Janeiro, la Casa Geraçao Vidigal. Cette école gratuite pour les jeunes défavorisés issus de ces quartiers, avait pour vocation de leur donner un avenir professionnel dans le milieu de la création et de la mode. Un projet pour lequel nous avons récolté des financements pendant près d’un an avant de nous envoler direction le Brésil pour aider cette école sur place. Voilà comment je me suis retrouvée en plein cœur d’une favela de Rio de Janeiro et plus précisément à Vidigal.

Ce voyage était une nécessité et un véritable coup de foudre. A travers ce projet humanitaire, j’ai découvert une facette du Brésil, plus humaine, plus vraie et qui a laissé une trace indélébile. Aujourd’hui, beaucoup de choses ont changé là-bas. L’école a été délocalisée de la favela, le projet TUDO BEM ! s’occupe de jeunes défavorisés à travers le ruggby et le Brésil que j’ai connu n’est peut-être plus forcément le même aujourd’hui…

Favela vidigal

Mais s’il y a bien une chose que je retiens de ce séjour c’est Vidigal. Tantôt crainte, tantôt adorée cette favela appartient aux célèbres favelas de Rio de Janeiro et est située sur les hauteurs de la plage d’Ipanema. En 2011 celle-ci avait été pacifiée jusqu’en 2017 où celle-ci est redevenue un quartier criminel.

Et même à l’époque, c’était un univers complètement différent. Une ambiance particulière que je n’avais jamais ressentie ailleurs. Une favela aux ruelles sinueuses, avec une énergie particulière et cette ambiance chargée en créativité mêlant légèreté et force, fière d’être ce qu’elle est. Y séjourner a été une expérience unique, où peu à peu mes amis et moi prenions nos repères, nos habitudes et commencions à faire partie de cette communauté.

A son sommet, à Alto Vidigal, on y découvrait un point de vue magique sur la ville de Rio de Janeiro. J’ai eu d’ailleurs la chance d’y faire plusieurs soirées dans des bars du quartier et ça en valait clairement la peine !

rio de janeiro favelas
rio de janeiro favelas

DES QUARTIERS DE VIE

Les favelas de Rio de Janeiro ne sont pas que des terrains de guerre de gangs, drogue et règlements de comptes. C’est aussi des quartiers, des villages, où l’on tente de s’en sortir du mieux que l’on peut. Des quartiers avec leur vie et animations locales, leurs commerces et leurs restaurants.

Durant ma mission, j’ai eu aussi l’opportunité de me rendre dans la favela Cidade de Deus « Cité de Dieu ». Changement d’atmosphère palpable et d’horizon… Là-bas, la pauvreté et la criminalité étaient encore plus visibles. C’est d’ailleurs l’une des favelas de Rio de Janeiro les plus violentes, bien que de nombreuses associations et projets soient implantés pour aider la population.

Deux favelas, deux univers, deux contrastes reliés par la pauvreté et la violence, un avant pacification, un après.

Aujourd’hui voir ce qu’est devenu Vidigal m’attriste car l’expérience et cette pacification étaient éphémères.

rio de janeiro favelas

Mais réduire Rio de Janeiro aux favelas n’est pas lui rendre justice ! Rio est une ville pleine de contrastes et une terre de mixité. Mondialement connue pour son Carnaval cette ville offre une expérience unique entre plage et montagne et ses vues panoramiques qui lui confère le titre de plus belle ville du monde.

MES INCONTOURNABLES à rio a janeiro

Rio de Janeiro est une ville à l’ambiance survoltée et envoutante ! Chaque quartier à son identité. Lorsque l’on pense Rio, on pense Copacabana et Ipanema… En effet la zone la plus connue de la ville reste la zone sud avec les quartiers chics et touristiques de Copacabana, Ipanema, Leblon.

Le centre-ville « quartier Centro » est lui plus nuancé, avec sa population de classe moyenne. C’est un quartier d’affaire et résidentiel.

Près du Centro, le quartier de Lapa est aussi très connu pour ses arches de voies de tramway ainsi que ces soirées festives où l’on y danse la samba et trinque à la caïpirinha.

Voici les incontournables à ne pas manquer en allant à Rio :

Le Jardin Botânico

Un magnifique parc botanique situé dans la zone sud au nord de Leblon à la limite du parc national de Tijuca. Ce parc est un véritable bijou de 137 hectares abritant plus de 9000 espèces de plantes indigènes et étrangères. On y trouve également plusieurs batiments historiques ainsi que le Musée de l’environnement.

Se promener dans ce parc c’est aussi l’occasion de croiser de nombreuses espèces animales comme de petits singes sauvages, des toucans…

La Plage Ipanema

L’une des plages les plus connues au monde, celle-ci s’étend sur 2,5km prolongée par la plage de Leblon et surplombée par la favela Vidigal. Située dans un quartier chic de Rio de Janeiro, c’est un peu le lieu de rdv des sportifs car on y trouve beaucoup de personnes pratiquant le football, du beach volley, le footvolley… Attention les vagues y sont très fortes !

rio de janeiro favelas

Un coucher de soleil au Corcovado

Le célèbre Corcovado, 7eme merveille du monde, un passage obligatoire ! Une vue à couper le souffle avec Rio et ses illuminations, un mélange de montagne, de mer et de vie urbaine. C’est un endroit vraiment magique à la tombée de la nuit, j’y ai d’ailleurs ressenti beaucoup d’émotions.

On y découvre une vue à 360° sur Rio car le site est situé sur une montagne en plein centre de la ville.

Pour s’y rendre il est possible d’emprunter le feniculaire à la station Cosme Velho, mais cette option etant l’accès privilégié, il faut s’attendre à une longue file d’attente. Le tarif comprend l’entrée au monument et l’A/R pour 50 Reais.

La seconde option, celle que j’ai prise, est de monter en mini-bus depuis la station de métro Largo de Machado. Cependant il faudra une fois arrivé sur place s’acquitter du droit d’entrée au monument (18 Reais). Option un peu plus couteuse, mais plus confortable.

rio de janeiro
rio de janeiro

La plage de Copacabana

Ce n’était pas ma préférée, moins large, avec beaucoup plus de monde mais elle en vaut tout de même le détour ! Située dans le quartier très animé de Copacabana, elle longe l’avenue Atlântica qui est revêtue d’une belle mosaïque au sol.

Le Pain de Sucre

Un autre incontournable et emblème de la ville. On y accède par téléphérique et la montée en reste très impressionante !

Un premier arrêt sur le Mont Morro da Urca à 220m d’altitude se fait dans un premier temps. Puis l’ascension se prolonge en prenant un second téléphérique direction le point culminant : Le Pain de Sucre (396m d’altitude). A son arrivée, une vue splendide sur tout Rio de Janeiro. On y découvre les quartiers de Copacabana et Ipanema mais aussi celui de Botafogo.

Ce qui rend d’autant plus impressionant ces lieux, c’est que le Pain de Sucre est en fait un bloc de granite qui s’élève directement depuis le bord de mer !

rio de janeiro

Gravir le Mont Dos Imaos

La Morro Dois Irmaos signifie « colline des deux frères » et est une montagne dominant Rio de Janeiro à 533mètres. Sa forme est constituée de deux masses de granites en forme de Pain de Sucre et constitue ainsi le paysage de la plage d’Ipanema.

Il est possible en se rendant en haut de la favela de Vidigal, d’effectuer une randonnée (une bonne grimpette !) d’une heure pour admirer une vue exceptionnelle sur Ipanema, Leblon et Copacabana. Une vue qui se mérite….

Découvrir le stade mythique du Maracanã !

En venant au Brésil, on ne peut pas manquer l’amour que portent les brésiliens au football ! Une fierté nationale. Je n’avais jamais assisté à un match de foot auparavant, et ce fut une première au cœur de ce légendaire stade. Un stade gigantesque qui peut accueillir 78 000 spectateurs assis et jusqu’à 250 000 debouts !

Sur place une ambiance « do brasil », cris, chants et tambours pour enflammer les gradins. Malgré une défaite à la dernière minute de l’équipe locale « Flamengo », mes amis et moi sommes repartis le sourire aux lèvres grâce à l’ambiance magique et survoltée qui régnait en ces lieux.

L’escalier de Selarón

Escalier emblématique de 215 marches dans les quartiers de Gloria et Santa Teresa, conçu par l’artiste Jorge Selarón. Pour s’y rendre, rendez-vous à la station de métro Gloria, puis Rua Joaquin Silva, Lapa.

rio de janeiro

Sortir le soir dans le quartier de Lapa

Centre de la vie nocturne de Rio de Janeiro le quartier de Lapa regroupe une multitude de restaurants, bars et boites de nuit. Si tu recherches l’ambiance samba et la décadence du Brésil, c’est l’endroit à ne pas manquer ! On y sert de nombreux cocktails tous meilleurs les uns que les autres, mais la célèbre caïpirinha saura, je l’espère, faire chambouler ton cœur !

rio de janeiro

Rio de Janeiro recèle encore de belles choses à découvrir ! Une ville qui ne dort pas, une ville où l’ambiance surpasse ce que l’on dit même du Brésil. Une ville pleine de contrastes, de couleurs et de culture. Mais le Brésil c’est aussi un tout autre paysage et une toute autre atmosphère. Je te raconte d’ailleurs ici mon petit périple dans le Sud du Brésil.

J’espère que cet article t’aura donné des idées. Si tu t’es rendu là-bas je serai ravie de découvrir quels ont été tes ressentis sur cette ville fascinante !

A très vite,

Marie

Laisser un commentaire